Châtelet-Les Halles, la station où les réseaux s’entrecroisent

Un réseau désigne au sens concret « un ensemble de lignes entrelacées » et au figuré « un ensemble de relations ». Par extension, il désigne un ensemble interconnecté, fait de composants et de leurs interrelations, autorisant la circulation en mode continu ou discontinu de flux ou d’éléments finis. Le réseau peut être matériel, immatériel, abstrait, symbolique ou normalisé.

À Châtelet-Les Halles, dans le ventre de Paris, se croisent et s’interconnectent une foule de réseaux en apparence très différents mais dont la fonction première est de rapprocher les individus et faciliter les échanges quelle que soit leur nature. Desservie par de nombreuses lignes de RER et de métro, la station Châtelet-Les Halles constitue un vaste réseau souterrain par lequel transitent chaque jour quelque 800 000 passagers. Parmi ces usagers, tous les profils se côtoient à la recherche de leurs voies.

Les membres de Dynamique Cadres font partie de ces voyageurs. Comme d’autres cadres en activité ou en transition professionnelle, ils se réunissent chaque semaine dans des espaces de convivialité, quelques dizaines de mètres au dessus de ce noeud ferroviaire souterrain. Ils forment un réseau en constante évolution, riche de la diversité des trajectoires et des potentiels des individus qui le constituent. Ils échangent sur leurs parcours et leurs projets pour mieux rebondir, pour rompre l’isolement et faire provision d’énergie.

Comme la foule des piétons qui, chaque jour, transite par la plus grande gare souterraine du monde, les membres de Dynamique Cadres sont confrontés à de nombreuses alternatives avant de prendre le train suivant : changer de voie ou rester sur la même ligne, reprendre ou créer une entreprise, s’installer en région, s’expatrier…

Comme tout voyageur, ils doivent peser avec soin chacune de ces options, évaluer son potentiel, sa faisabilité et sur cette base définir précisément une feuille de route :

  • Travailler sa signalétique en restructurant son ou ses CV, soigner sa présence sur les réseaux sociaux et ainsi améliorer sa visibilité.
  • Vérifier l’adéquation de ses compétences avec les attentes et besoins du marché (VAE, bilan de compétences, formation).
  • Être attentif aux recommandations pour optimiser son temps et gommer certaines maladresses.
  • Saisir les opportunités offertes par de nouvelles destinations.
  • Multiplier les rencontres.
  • Retrouver son énergie vitale, son calme et un meilleur équilibre.

Comme le voyageur croisé quelques minutes plus tôt dans le métro, les membres de Dynamique Cadres acquièrent au fil des rendez-vous hebdomadaires, des ateliers, des Afterworks une perception plus précise du chemin à parcourir vers leur nouvelle destination. Ils s’organisent avec rigueur et sérieux et, en se débarrassant de certains bagages trop encombrants, tentent de voyager léger.

Le réseau Dynamique Cadres est conçu et animé par des bénévoles, qui sont autant de compagnons de voyage solidaires et bienveillants dans cette phase de transition que constitue la recherche d’un nouvel emploi.

Si pour certains d’entre nous, le trafic est momentanément interrompu, les échanges autour du parcours de l’autre se poursuivent avec respect et intérêt. Nous restons « attentifs ensemble ». Vigilants, à la moindre alerte, nous nous concertons puis affûtons nos outils avant de répondre aux annonces. Nos échanges sont variés. Ils sont ponctués de conseils, d’informations sur l’avancement de chacun. Au fil de nos réunions hebdomadaires nos choix de parcours s’affirment, de nouveaux contacts s’établissent, des adresses sont échangées, une piste à laquelle nous n’avions pas pensé peut apparaître au grand jour. Comme tout professionnel du transport, nous savons qu’un bon réseau doit être l’objet de soins attentifs et d’un entretien constant.

Le Gad 8

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *