Pourquoi je m’implique dans mon Groupe d’Accueil et de Dynamisation (GAD) ?

Parce que c’est un espace. C’est MON espace ! Un lieu de communication où je peux m’exprimer librement, face à des personnes qui sont dans la même situation. En GAD, sans lien hiérarchique, sans compte à rendre à un « coach », consultant, ami ou parent sans tabou ou presque, la pause est studieuse, bienveillante et structurante.

Rompre l’isolement, trouver une dynamique pour la réalisation de mon projet professionnel, partager, échanger, trouver une aide bienveillante (être écouté, être conseillé), me rendre utile dans le groupe (écouter, conseiller), structurer mon temps, être en posture professionnelle, le GAD me permet tout cela.

Le GAD est enrichi par la diversité de ses profils, métiers et parcours. Il permet à des cadres de découvrir d’autres facettes du travailler ensemble, d’autres milieux professionnels, riches de leurs différences – formations, méthodes de travail, cultures d’entreprise – opportunité qui n’existe pas forcément au quotidien dans l’entreprise.

En dehors du GAD, ce sont les ateliers, les soirées « réseau », les « afterwork », les cercles de langues ou de réflexion et la possibilité d’une implication plus large dans la vie de Dynamique Cadres, l’association de Cadres, pour les Cadres et par les Cadres. Si je m’implique dans mon GAD, c’est pour y apporter ma touche personnelle et bénéficier de ses nombreux bienfaits.

Mais pourquoi Dynamique Cadres et son GAD ? Les autres formes d’accompagnement (APEC, Pôle Emploi, Force Femmes, SNC, etc…) sont nombreuses. Je les pratique sans doute.

Au-delà de tous ces bénéfices, je m’implique dans mon GAD parce que je sais qu’il est un tremplin pour réussir la transition professionnelle de chacun de ses membres.

3 principes pour cela : un objectif, de l’action, un résultat :

OBJECTIF : que chacun fasse aboutir son projet professionnel.

Membre d’un GAD n’est pas un métier, c’est un passage. Je m’appuie sur mon GAD pour prendre conscience de mon potentiel, j’identifie le sens que je souhaite donner à ma stratégie, j’échange des conseils, je partage mes contacts, je suis source d’inspiration pour mes pairs dans la réalisation de leur objectif, je suis force de proposition.

ACTION : le GAD est un espace pour l’action.

J’y pratique mon esprit d’ouverture, j’analyse mon environnement professionnel, je l’enrichis du regard des autres, je nourris le débat d’idées, je suis source de créativité. Je m’appuie sur mes expériences et sur celles de mes pairs afin de trouver des pistes d’innovation.

Je fais la part des choses entre ma vision, mon objectif et les moyens que je mets en œuvre pour sa réalisation. Je sais faire la différence entre bienveillance et bienfaisance : notre entourage bienveillant projette souvent sur nous ses propres inquiétudes. La bienveillance que je retrouve en GAD se transforme en bienfaisance car, partageant la même situation, nous sommes plus à même de nous épauler mutuellement de façon performante.

Si, parfois, j’ai l’impression qu’une certaine routine s’installe dans mon GAD, je vais plus loin. J’initie de nouvelles actions, je propose un autre mode de fonctionnement source de nouveauté et de transformation, j’organise un tour de table où chacun se repositionne
quant à ses attentes, faisant émerger de nouvelles idées. Je sors de ma zone de confort pour réinsuffler de l’énergie au groupe – pour exemple, en GAD 1 est née l’idée de travailler en binômes entre chaque rendez-vous hebdomadaire.

RESULTAT : le groupe profite de cette dynamisation et enrichit ses outils de recherche, de communication ;

Mon implication permet au groupe d’évoluer et de gagner en expérience et, par conséquent, en efficacité.

Dès lors, le GAD prouve par sa flexibilité et l’implication de chacun de ses membres, qu’il est un système agile, source d’épanouissement et de réalisation.

Gardons à l’esprit ce proverbe africain : « Seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin ».

Le Gad 1

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *