Chercher un emploi ne doit pas s’arrêter aux vacances estivales.

Il est étonnant de constater un paradoxe qui se renforce d’année en année :

De plus en plus de sociétés concentrent leurs congés sur le fameux mois d’août. Qui n’a jamais été confronté à chercher à joindre un responsable de service la première quinzaine de ce mois. Néanmoins et c’est là le paradoxe, beaucoup d’entreprises profitent de ce
calme « professionnel » pour continuer leurs process de recrutements.

Selon une étude de RégionJob, la période estivale se révèle traditionnellement bonne et privilégiée par les recruteurs, qui, contrairement aux idées reçues, restent très actifs l’été. Cette tendance se confirme cette année avec un marché de l’emploi en très grande forme et des intentions d’embauches record tous secteurs confondus.

« Profitez-en, les employeurs ont besoin de vous ! »

Une dynamique qui amène aujourd’hui les professionnels du recrutement à faire face à un marché en tension et à des difficultés d’embauches grandissantes. Résultat, « l’arrêt d’activité sur l’été semble diminuer depuis ces dernières années car les employeurs doivent se laisser l’opportunité de rencontrer des candidats qui se déclarent plus disponibles à cette période ».

Par ailleurs, le volume de poste à pourvoir reste important pour des postulants moins nombreux. Une concurrence moins rude qui offre la
possibilité aux candidats de se démarquer et de taper  plus facilement dans l’œil des recruteurs. « Ces derniers peuvent parfois se montrer plus disponibles à cette période donc plus faciles à joindre pour se faire connaître et décrocher un entretien. »

Pas de doute donc, à la question de savoir si l’été est la meilleure période pour postuler, c’est « un grand OUI », « si ce n’est pas la meilleure période pour négocier une belle embauche. Profitez-en, les employeurs ont besoin de vous ! »

La charge téléphonique est plus faible, le nombre de mails quotidiens est réduit, et par conséquent la période est plus fluide. Ce constat est étayé par trois parcours de recrutement vécus au sein de notre GAD.

  • Après avoir mis à jour mon profil APEC à 100%, j’ai été contacté par plusieurs entreprises / cabinets de recrutement.
    En juillet dernier, j’ai reçu un appel d’un cabinet de recrutement pour me proposer un poste. à l’issue de ce premier entretien téléphonique, je suis rentré à Paris « Merci Blablacar ! » pour rencontrer d’autres personnes impliquées dans ce processus de recrutement qui est toujours en cours.
    En parallèle, j’ai postulé pour un poste sur LinkedIn en juillet dernier. Après quelques semaines, j’ai été contacté par la responsable des Ressources Humaines qui avait mis en ligne ce poste. À l’issue de ce premier entretien téléphonique, cette DRH m’a recontacté cette semaine pour me proposer un entretien avec le manager du poste ; à suivre…
  • Expérience vécue cet été avec un coup de téléphone que je reçois sur la plage ; la RH me contacte suite à réponse à annonce. Je vous passe la conversation qui donnera suite à une première série d’entretiens fin juillet. Mon seul stress à ce moment fut que des mouettes se manifestent.
    Une deuxième série d’entretiens mi-août a eu lieu, dont un entretien avec le PDG qui partait en congés à son issue.
    Le processus de ce recrutement est en phase finale à ce jour. Le constat est simple : l’entreprise qui reste en activité, « je le précise », a plus de fluidité dans son process de recrutement pendant cette période que durant le reste de l’année.
  • Quand bien même on décide de faire un break, si on a fait des candidatures spontanées juste avant l’été, les recruteurs nous contactent via mail ou téléphone, même si on est sur la plage. Il faut laisser la porte ouverte. J’ai du coup eu un premier entretien physique la semaine de la rentrée, et le process continue.

Morale de cette histoire : ne jamais cesser d’alimenter la roue. Le temps des entreprises n’est pas paramétré sur le nôtre (rappelons-nous les temps d’attente parfois insupportables pour obtenir une réponse). Se dire qu’un recruteur stoppe tout durant un mois reste très aléatoire.

Bonne rentrée à tous, bonne chasse et restons positifs.

Le Gad 6

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *