En finir avec ses croyances limitantes pour atteindre le succès !

2021 a tiré sa révérence !! Il est désormais temps de nous projeter vers notre avenir et prendre de bonnes résolutions. Et si l’une d’entre elles était de dépasser nos blocages intérieurs, nos pensées limitantes, qui introduisent un biais dans notre comportement, et peuvent nous freiner dans la réussite de nos projets et notamment dans notre recherche d’emploi ?

Car quel que soit le domaine, professionnel ou personnel, ces croyances limitantes nous enferment dans une zone de confort dont on n’a pas vraiment envie de sortir et nous empêchent ainsi d’accéder à notre plein potentiel. Mais c’est décidé : on s’y met !

Mais qu’est-ce qu’une croyance limitante ?

« Je suis trop ou pas assez… », « il faut que je sois … pour réussir »… autant de petites phrases qui nous passent dans la tête et qui freinent  nos actions. Ces croyances sont des pensées, qui se forgent insidieusement à partir d’une perception de soi dans un environnement particulier.

Ces croyances ne sont pas réellement conscientes mais elles sont tellement ancrées en nous qu’elles deviennent une vérité immuable et difficile à ébranler. On parle de croyances limitantes, dans le sens où les perceptions qu’on a de soi ou des autres, vont nous faire douter, nous empêcher d’oser … en bref, elles vont limiter nos choix, nos rêves et notre capacité à identifier toutes les belles opportunités que nous pourrions plus judicieusement saisir.

D’où viennent ces croyances restrictives ?

A notre naissance, sans historique de vie et sans interdits inculqués par notre éducation et notre environnement, rien n’est « impossible ». Nous nous émerveillons de tout, sans filtres. Nous découvrons « innocemment » un monde nouveau.

Puis progressivement, durant notre apprentissage et notre parcours de vie, au travers de divers empêchements, des croyances limitantes s’installent dans notre esprit, notre façon de penser et de juger sous la forme de « normes irrationnelles ».

Nous nous créons des filtres, développons un carcan de principes et de jugements qui nous empêchent de voir les choses « simplement », de vivre « librement » sans stéréotypes, d’atteindre notre plein potentiel.

Ces croyances nous conduisent soit à refuser de nous engager dans l’action (prudence excessive, peur de faire mal, de ne pas être à la hauteur ou d’être jugés), soit à nous investir dans toutes les belles opportunités qui se présentent, au risque de nous mettre en péril par une surcharge de travail.

Quelles sont mes croyances limitantes ?    

Ces croyances limitantes agissent comme des leviers qui branchent notre perception des choses sur un canal négatif. Si nous n’y sommes pas attentifs, elles peuvent très rapidement gouverner notre vie, nos relations, notre façon de penser, notre manière d’aborder la vie, les difficultés, les joies, etc.

Elles entraînent ainsi des émotions désagréables, une mauvaise image de soi, une mauvaise estime, une mauvaise perception de qui nous sommes et peuvent nous empêcher de saisir toutes les belles opportunités qui peuvent se présenter à nous.

Comment donc repérer ces croyances limitantes ?

Pour vous y aider, Valérie Roumanoff (oui oui, la sœur de !!), hypnothérapeute et auteure de l’ouvrage “Les 4 croyances qui vous empêchent d’être libre” aux éditions Larousse, nous confirme que, modifier ses pensées, est bien plus simple qu’il n’y paraît.

Selon elle, « il suffit, la plupart du temps, de considérer les choses sous un angle nouveau ». Celui-ci va nous mettre « en contact avec notre puissance personnelle ».

En effet, personne ne vient mettre dans notre tête les pensées qui sont les nôtres. Nous avons donc selon elle, le pouvoir de les aménager, de les façonner de la manière la plus pertinente pour nous, en fonction de nos critères, de nos valeurs, de notre identité́.

Valérie Roumanoff identifie ainsi 4 croyances et nous invite à nous poser quelques questions pour les désamorcer très simplement.

En voici un rapide tour d’horizon :

« Je ne mérite pas de »…Êtes-vous sûr(e) que c’est vrai ? Et si cette phrase devenait « je mérite de… »

« Je ne suis pas capable de »…Et si vous ajoutiez «  encore »… « je ne suis pas encore capable de mais dès que j’en aurai l’occasion… »

« Ce n’est pas possible « »… Qui et qu’est-ce qui vous empêche d’y arriver ?

« C’est de ma faute »…Quel est l’objectif qui se cache derrière votre culpabilité ? C’est à vous de décider de ce que vous voulez vraiment.

Il nous faut donc être attentif pour aller vers notre plein potentiel et transformer ces croyances limitantes en croyances aidantes.

Pourquoi et comment transformer ses croyances limitantes ?

Nous seuls créons nos pensées, nous seuls pouvons les contrôler, les réorienter.

Et la bonne nouvelle est qu’il suffit d’une fois, d’une expérience positive, pour « reprogrammer » notre cerveau et transformer une croyance limitante en croyance aidante, supprimer la peur sous-jacente, supprimer la charge émotionnelle et réussir !

Pour les 3 catégories de croyances limitantes : « ce n’est pas possible  », «  je n’en suis pas capable » ou « je ne le mérite pas », il faut identifier le contexte et la peur qui se cache derrière.

Une fois cette peur identifiée, il sera plus aisé de s’en débarrasser et d’éliminer la charge émotionnelle associée à cette pensée néfaste.

Pour surmonter cette peur, il est possible d’avoir recours à une aide extérieure via une thérapie (PNL, hypnose, …), mais il est aussi possible d’y arriver seul à l’aide de quelques exercices.

  1. Pratiquer la pensée positive, l’autosuggestion: inverser l’affirmation puis la répéter, de « je ne mérite  pas de … » à « je mérite de … ».
  2. Visualiser la situation en détails, en imaginant toutes les étapes de manière confiante et apaisée : s’imaginer s’exprimer en public avec le sourire, en maîtrisant son sujet, dans une atmosphère sereine.
  3. Oser passer à l’action. Repenser à la phrase de Nelson Mandela : « Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends » et relativiser. Expérimenter et se dire que si l’on ne réussit pas la première fois, c’est seulement une étape sur le chemin du succès, une période d’apprentissage.
  4. Se mettre dans la peau d’une personne confiante et qui réussit afin d’envoyer des signaux positifs à notre cerveau et de réorienter notre croyance de manière plus optimiste,

Cette connaissance de soi est aussi l’opportunité de se créer de nouvelles croyances  

L’un des premiers réflexes essentiels à figer dans son esprit est que :

« Croire qu’on est capable de faire une chose devient une assurance de succès. » Anthony Robbins

Ce constat d’une évidence triviale est pourtant la base de nombreuses nouvelles opportunités de succès que l’on néglige parfois si l’on n’envisage pas la mise en place de nouvelles croyances, cette fois ci, dites « croyances aidantes ».

En effet, nos freins psychologiques peuvent évidemment se desserrer et faire place à des croyances aidantes, basées sur la confiance en soi et la pensée positive.

Pour se libérer de ses croyances limitantes, quelques solutions simples existent. Nous vous proposons ainsi  un cheminement en plusieurs étapes pour les déconstruire.

  • Identifier la ou les croyances(s) limitante(s) et les interroger,
  • User de la méthode Coué pour défaire la croyance limitante,
  • Chercher des exemples inspirants pour trouver une (ou des) raison(s) d’y croire,
  • Visualiser sa propre réussite,
  • Oser et passer à l’action pour les déconstruire,
  • … et peut-être enfin en 6ème point, relativiser !

Car comme le disait Henry Ford, « échouer, c’est avoir la possibilité de recommencer de manière plus intelligente ».

Conclusion

Voilà, vous avez quelques cartes en main pour que vos croyances limitantes deviennent des pensées aidantes et positives. Et n’oubliez pas que : « je suis la seule personne responsable de ma vie et de mon bonheur ».

Tous les membres du GAD 15 vous souhaitent une belle année remplie de réussites personnelles et professionnelles !!

 

Le GAD 15

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.