Chercheur d’emploi: êtes-vous prêt pour cet été ?

L’écosystème professionnel fait sa mue saisonnière. Les départs en congé, traditionnels pendant la période, clairsèment les effectifs dans les bureaux. Certaines entreprises ferment, voire tournent au ralenti et d’autres sont en plein pic saisonnier pendant la période qui dure de mi-juillet à mi-septembre.

Que ce soit pour réfléchir sur :

  • Son orientation
  • Son offre de services
  • Ou le pilotage de sa carrière

On pourra s’inspirer des suggestions qui suivent pour adapter son activité à cette période.

Chercher un emploi

Pendant la période estivale, les recruteurs sont plus détendus et disponibles. Les processus de recrutements vont plus vite.

C’est aussi l’occasion de prendre le temps de se documenter sur les industries ou entreprises pour lesquelles on a une aspiration.

Enfin, c’est aussi le moment idéal pour revoir ses CV et modèles de candidature (réponses à annonces, candidatures spontanées) afin d’être prêt dès la rentrée début septembre.

Se former

C’est l’opportunité de mettre à jour et de développer ses compétences. On pourra ainsi revoir les publications professionnelles ou enrichir sa pratique d’une langue étrangère.

On pourra aussi participer à un MOOC. Quelques plateformes sont suggérées ci-dessous :

  • Fun
  • Open Classrooms
  • Flot sillages
  • Mooc-francophone
  • Edx
  • Coursera
  • Future learn

Les bibliothèques sont aussi moins fréquentées et plus agréables.

Réseauter

Les professionnels en poste ne partent pas en congé pendant toute la période estivale. Plus détendus et disponibles, c’est l’occasion pour eux d’accorder plus facilement des rendez-vous que pendant le
reste de l’année.

Publier

Publier dans une lettre professionnelle ou sur les réseaux sociaux vous aide à établir votre légitimité, et offre un prétexte à réseauter, que ce soit en procédant à des interviews dans la préparation de votre article ou en le faisant parvenir aux membres de votre réseau.

Résoudre les problèmes qui ont été différés

Les questions de santé, les problèmes de copropriété, le choix d’une activité d’épanouissement à partir de la rentrée peuvent être réglés pendant la période.

Se reposer

Les personnes couvertes par l’assurance chômage ont le droit de prendre 5 semaines de vacances. En tout état de cause, un temps peut être mis à profit pour se ressourcer, sortir de la routine, prendre un peu de recul et pourquoi pas relire ses notes prises à l’occasion de rendez-vous professionnels. Et le cas échéant, participer à un projet autour d’une passion vous donne des éléments à mettre en avant dans les conversations informelles pour illustrer votre personnalité.

Même pendant les vacances, il est conseillé de s’accorder une heure ou deux pour consulter les offres et suivre ses correspondances si l’on est en recherche active.

La Parole au Gad 10

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *