Le réseau, pourquoi ?

“Networking or not working, telle est la question”, Hervé Bommelaer : Trouver le bon job grâce au réseau – Ed. Eyrolles.

Le réseau, pourquoi ?

Selon Hervé Bommelaer, environ 75% des embauches de cadres confirmés sont réalisées grâce au réseau. Plus on avance en expérience et en âge, plus ce pourcentage augmente.

Le réseau relationnel vous permet de :

  • Vérifier que votre projet est réaliste et réalisable
  • Accéder au marché caché
  • Rencontrer des décideurs de vos entreprises cibles avant qu’un poste soit vacant
  • Vous positionner sur des postes en situation de plus faible concurrence
  • Recueillir des infos sur l’entreprise / le secteur pour vous présenter à un entretien mieux informé avec des arguments mieux rodés
  • Être visible en tant qu’expert de son domaine d’activité
  • Maintenir votre confiance en votre employabilité

Réseauter est un entraînement et une posture mentale :

  • Avoir un projet professionnel qui doit se traduire par un pitch
  • Se positionner vis-à-vis des personnes rencontrées (et dans sa tête !) comme l’offreur de services, cadre expérimenté, que vous êtes
  • Être dans une relation d’échange d’égal à égal
  • Être prêt à consacrer du temps et de l’énergie à faire vivre son réseau, même en poste.

Comment ?

  • Jouez le jeu : soyez réactif ! Participez et collaborez
  • Ouvrez votre carnet d’adresses à ceux qui en ont besoin
  • Répondez aux questions qui vous sont posées et aux sollicitations
  • Proposez votre expertise en participant à des groupes de discussion entre pros sur des sujets qui vous intéressent et
  • qui peuvent servir votre projet professionnel
  • Ne harcelez pas votre réseau : autorisez-vous une relance maximum, une semaine après votre demande de coup de main. Tout le monde n’a pas forcément le temps.
  • Si l’intervention d’un contact porte ses fruits, remerciez-le et tenez-le informé des progrès de vos démarches

Saisissez les opportunités mais suscitez-les aussi : à ce titre, participer aux ateliers APEC, Pôle Emploi, Salons professionnels, associations dont Dynamique-Cadres (à travers les GAD, les inter-GAD et les cercles de langues) et enquêtes métier/marché sont autant d’occasions d’enrichir son réseau professionnel.

  • Chaque fois que vous rencontrez un contact professionnel, prenez l’habitude de vérifier si cette personne est membre du réseau social que vous utilisez et envoyez lui une invitation.
  • Lorsque  vous  retrouverez  un  emploi,  pensez  à  remercier toutes les personnes que vous aurez sollicitées, et bien sûr à mettre à jour votre profil sur les différents réseaux sociaux que vous utilisez

Cultiver son réseau, c’est investir sur le long terme. Plus vous allez penser aux autres, plus il y aura un retour d’ascenseur. Cela ne  proviendra  pas  forcément  de  la  personne  que  vous  avez aidée, mais de cercles plus larges.

Votre réseau s’étendra si vous fréquentez des forums, si vous bénéficiez d’un réseau associatif (alumni, clubs métiers, autres associations…)  vous  permettant  d’entrer  en  relation  avec  des contacts directs, ou de deuxième ou troisième cercle. Avoir un réseau qui s’enrichit donne de vous une image dynamique et ouverte.

Un réseau social professionnel n’est qu’un outil vous permettant d’accélérer vos démarches et vos prises de contact. L’objectif est toujours de passer du « virtuel » au réel en sortant de chez vous pour rencontrer ces contacts dans la « vraie vie » ! Rien ne remplace une rencontre en face-à-face. C’est encore le meilleur moyen  d’entretenir  et  de  développer  les  liens,  de  générer  de nouvelles opportunités professionnelles.

Astuces LinkedIn « Recherche des membres à proximité» pour davantage de connexions ».

C’est simple ! Autorisez votre mobile à être géolocalisé via l’application LinkedIn et connectez-vous entre contacts de premier niveau lors d’évènements.

Le GAD15

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *