La lettre de motivation – Passeport pour l’entretien

La lettre de motivation est-elle encore utile ? Quoi écrire et comment se démarquer ?

C’est compliqué hein ? Bon allez, voyons tout cela tranquillement.

Oui c’est utile, encore aujourd’hui il n’est pas rare de lire « envoyez CV + lettre de motivation » et même si on ne la demande pas, dans le doute il est préférable d’en joindre une. Selon une étude de la DARES (Ministère du Travail) de 2017, 60% des recruteurs demandent de manière systématique une lettre de motivation.

Et c’est là que commence le dilemme !

D’abord, la lettre de motivation n’est pas un CV alors inutile d’y rappeler quoique ce soit existant déjà dans le CV. Il est aussi tentant au fil des lettres et après y avoir laissé pas mal de sueur d’user du copier-coller pour réutiliser un paragraphe déjà bien formé. Seulement voilà, cela se détecte facilement, les recruteurs ont un sixième sens qui leur mettra la puce à l’oreille…

De nombreux sites internet, consultants ou formateurs d’organismes aidant à la recherche d’emploi, et vos amis les plus proches, vous conseilleront la technique du VOUS / MOI – JE / NOUS. Cette
dernière consiste à rédiger trois paragraphes :

  • Le « vous, votre, vos » pour parler de l’entreprise.
  • Le « je, je suis, j’ai fait,… » pour mettre en avant vos forces et qualités ou tout ce qui vous démarque
  • Le « nous », l’histoire d’amour prend forme….

C’est le paragraphe de conclusion qui doit mener à une proposition de rendez-vous. Allez, une petite formule de politesse pour faire joli … Hop le tour est joué !!! Ouf !

Êtes-vous content ? Si oui, relisez-vous ! Et là vous êtes content ?
Maintenant relisez vos dix dernières lettres de motivation. Êtes-vous toujours satisfait ?

Le problème c’est que tous vos concurrents ont écrit la même lettre que vous. Ils ont utilisé la même technique que vous, finalement, ils ne sont ni plus mauvais ni meilleurs que vous. Mettez-vous à place du recruteur un instant : pourquoi retiendrait-il votre candidature plutôt qu’une autre ?

C’est à ce moment que vous devez déchirer vos lettres, ou en faire des sous-verres si vous êtes nostalgique, puis vous dire : « comment vais-je me démarquer ?!?!?! ».

Dans son livre « Décrochez votre nouveau job », JC Hériche propose d’écrire des lettres de motivation qui se transforment en proposition de solutions. Il rappelle que selon une enquête de l’IFOP parue sur le site Monster.fr, les recruteurs attendent des candidats qu’ils leur démontrent qu’ils ont compris leurs enjeux.
La technique consiste à:

  • reformuler le besoin de l’entreprise pour montrer qu’on l’a bien compris,
  • détecter à partir du contenu de l’annonce la problématique de l’entreprise qui l’amène à recruter,
  • proposer des solutions à cette problématique en se servant de ses expériences professionnelles passées.

Une petite formule sympa pour proposer un rendez-vous et hop ! Le tour est joué.

Et maintenant, relisez-vous. Avouez que c’est déjà plus intéressant pour le recruteur et que cela donne une meilleure chance de décrocher un premier entretien en piquant un peu la curiosité du lecteur.

Et puis il y a ceux qui arrivent à se transcender en écrivant des lettres d’une originalité qui ne peut laisser indiffèrent. C’est bien sûr à double tranchant. Parfois trop c’est trop. Il faut donc rester dans de l’originalité soft et ne pas viser l’extravagance. Mais on a vu des programmeurs écrire leur lettre en code informatique, des graphistes faire des bandes dessinées ou des vidéos en guise de lettre. Alors vous allez dire : « oui mais moi je suis comptable, RH, acheteur … »
Et alors ? Il est possible d’écrire une lettre qui va avoir une originalité spécifique à votre métier ou au poste proposé. Et puis il n’est pas nécessaire d’en faire des tonnes, parfois, juste une note originale peut avoir son effet, dans tous les cas restez vous-même.

Bon cette dernière option n’est pas à la portée de tous, et doit être utilisée avec précaution et puis on peut tomber sur un réfractaire à l’originalité. Mais ceux qui s’en approchent touchent parfois le graal.
Vous ne nous croyez pas ? Voici une pépite d’originalité parmi d’autres.

Dans tous les cas, chaque lettre de motivation est différente, elle ne liste pas vos points forts, elle les met en scène à travers un discours. Gardez à l’esprit qu’il faut rester court et concis et comme le dit Nicolas Boileau « ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément »

Alors et vous ? Vous avez une autre technique ? On est curieux de savoir !

Bonnes lettres à tous.

Le GAD 8

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *