Fête de la musique : le travail en chansons

Illutration : Margaux Motin

21 juin : fête de la musique ! Toujours la bienvenue, nous l’attendons avec impatience car elle célèbre l’été. Nous avons concocté une playlist qui rend hommage aux « Working Men » et aux « Working Girls ».

Alors, appuyons sur « Play » !

L’inspiration vient en marchant, parfois même en chantant… La, la, do, ré, mi : suite de notes blanches ou noires, ponctuées de silences, de rythmes plus ou moins rapides. Nous sommes comme ces notes de musique :

  • parfois en rythme soutenu lorsque nous stressons avant un rendez-vous important;
  • plus sereins sur un temps plus long lors d’une entrevue ou parfois concentrés et silencieux.

D’ailleurs, saviez-vous que 79 % des français écoutent de la musique en travaillant… ?

En travaillant, j’aime la musique : un peu, beaucoup…, régulièrement !

Pour bien démarrer la journée : rock, hip-hop et métal sont préconisés. À écouter au casque pour se booster sur le trajet ou éviter de se mettre tous ses voisins à dos.

Une réunion en perspective ? Dans l’entraînant « Working Together », le génial musicien canadien, Chilly Gonzales souligne que dans le monde du travail, succès comme échecs sont partagés. En dépit des tensions, il est préférable de se remonter les manches (« Up your shirt sleeves ») et de la jouer collaboratif.

Pour un manager, cela veut aussi dire motiver et s’impliquer autant que déléguer, à l’instar de Blanche-Neige avec ses coéquipiers de la forêt. Oui, Blanche-Neige… : elle règle la répartition des tâches comme du papier à musique.

Elle est la première à avoir compris que tweeter peut rimer avec travailler. Si siffler joyeusement n’est pas dans vos cordes et que vous êtes confronté à une tâche répétitive, testez les bandes-son de jeux vidéo, conçues pour être stimulantes sans pour autant faire dévier de l’objectif.

Besoin de vous concentrer ? Le silence est probablement votre meilleur allié. Les plus mélomanes opteront pour du jazz instrumental ou du classique.

Tout est question de proportion. Et, si « Le travail, c’est la santé », savoir faire des pauses, « c’est la conserver ». Rompre un rythme effréné pour mieux redémarrer, c’est souvent la meilleure solution.

Surtout si, comme les Beatles, « vous avez travaillé toute la journée et rêvez de vous effondrer sur l’oreiller ». Profitons-en ici pour rappeler que « Workin’ day and night » s’avère généralement contre-productif… Pour bien orchestrer vos activités et garder le rythme tout l’été, rien de tel que de changer de disque de temps en temps.

En avant la musique !

Le Gad 2



Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *